Lecture : Les Annales du Disque-Monde, Tome 22 : Le Dernier continent - Terry Pratchett


Je venais de lire l'excellent "Les Annales du Disque-Monde, Tome 20 : Le Père Porcher".
Après un excellent voyage en Australie cet été, je me suis dit "en voilà une bonne idée de lecture"...
Hélas, ce tome même s'il est bon est soit moins réussi, soit l'humour n'est pas si accessible.

Il y a au menu :
  • Rincevent et sa façon bien à lui d'éviter les ennuis en s'y jetant en courant.
  • Un dieu de l'évolution ! Dieu auquel on suggère que la sexualité lui permettrait de créer de nouveaux organismes "tout seul" plutôt qu'un infâme bricolage.
    Il y a d'ailleurs une bonne caricature des créationnistes : des mages se retrouvent sur l'île du dieu et les plantes et animaux évoluent avec un seul but : satisfaire et répondre aux désirs des hommes présents. Les plantes se mettent à faire pousser des fruits pour le moins originaux.
    Ce dieu est sous exploité.
  • Un bon nombre de situations sont évidemment très contextuelles à l'Australie et parmi elles un bon nombre m'ont un peu échappé. C'est le principal défaut du roman.

Commentaires