"Le Grand-Hozirus" de Neil Jomunsi #ProjetBradbury 5/52

Projet Bradbury ?

Pour en savoir plus lisez mon billet sur la première nouvelle
Ou mieux lisez le blog "Projet Bradbury" sur Actualitté.

Synopsis

Comment garder les pieds sur terre quand on est à la tête de l'église la plus puissante du monde, que des hordes de fidèles se pressent pour se prosterner à vos pieds et que vous vivez dans un palais digne des Mille et Une Nuits ? En résumé... c'est difficile. Pourtant, le Grand-Hozirus a pris une décision courageuse qui, à terme, devrait modifier le cours de l'Histoire... et peut-être changer par la même occasion la place qu'il y occupe. Un nouveau commencement ?
Le Grand-Hozirus est la 5ème nouvelle du Projet Bradbury, un marathon d'écriture réalisé par Neil Jomunsi sur les conseils du maître américain du fantastique, Ray Bradbury : il consiste à écrire et publier 52 textes courts en 52 semaines.

Avis

Je vais vous parler de Dudulle
Dudulle c’est une barre (eh oui). Ou plutôt (pas le chien de Mickey comme dirais un ami) c’est LA barre. Parfois, elle résiste. Elle est de mauvais poil. Elle est rugueuse. Elle reste blanche, apathique...
Il faut l’affronter comme une étendue glacée et stérile.
Mais ce coup-ci, ce fut une Dudulle fourbe !
Au début elle était comme ça :

Observez le petit point noir à droite. Ce n'est pas un point comme les autres... 
Et puis tout d'un coup :


Dudulle m'a joué un salle tour. Elle est bien restée cachée ...jusqu'au point noir !
Ce point noir c'est la frontière qui marque la fin de la nouvelle et le début de la présentation du projet Bradbury.
Et oui, vous avez compris : j'étais arrivé au bout de la nouvelle.
Arrivé au bout sans m'en apercevoir ! Subitement , tragiquement.

Ce fut donc une bonne nouvelle drôle, mais trop courte !
Elle est délicieusement caustique et impitoyable pour les pauvres crédules ...j'adore.
Délirant et amusant, un bon couple pour une bonne lecture.

Il me reste cependant plein de points en suspens :
Comment le Grand Hozirus en est-il arrivé là ?
Que se passera-t-il ensuite ?
C'est trop cruel !

Je me consolerais en lisant la prochaine nouvelle du projet Bradbury...
Et je verrais si Dudulle se planque encore (en fait, je n'en doute pas).

Autres Avis

Dzahell fait une critique bien plus fouillée de la nouvelles en elle même

Commentaires